Suricat, quoi de neuf ?

Suricat, quoi de neuf ?

 

 

Présentation

Notes d'humeur, notes d'humour, présentation de photos... Tout ce qui fait un site perso ! Un peu de moi, un peu de nous, un peu de vous, au jour le jour.

w e b m a s t e r @ s u r i c a t . n e t
Quoi de neuf aujourd'hui ?

Si vous voulez savoir à quoi ressemble un vrai suricate, regardez la galerie des suricates ou l'article de WikipediA sur ces charmantes bestioles. Notez au passage, que suricate prend un "e" :-)

Afficher les mentions legales.


How to draw boobs

How to draw boobs Parce que ça me fait vraiment rire, que j'aime la bd, que j'aime le style d'humour et que ça me rappelle tellement une conversation avec l'un de mes amis les plus cher.

(et puis aussi parce que j'aime bien les seins, hein, huuummm...)

Si le lien n'est plus valide, j'ai une copie du dessin ici.

The room

The room... Deux posts dans la même journée et même pas un vendredi... La semaine commence fort ! (ah, j'ai des vendredi en retard moi ? Faudra que je demande du stock à Robinson un de ces quatres) Je ne sais pas où Attu à trouver ça, mais en pratique, j'adore l'idée de décliner une pièce et d'imaginer tous les usages possibles. Une réussite, indéniable.

ClikClak

ClikClak un court métrage 3d réalisé par une équpe de Supinfocom... La french touch, encore :-)

Galerie de Charlotte Etc au Lavoir Moderne Parisien

J'avais oublié, la galerie de Charlotte Etc au Lavoir Moderne Parisien est en ligne.

La fin de l'argentique

Nikon met fin à la production de ses appareils à film, à l'exception du F6 et du FM10. Comment réagir à cette nouvelle... Cela fait plusieurs années que l'argentique réflexe n'a plus court dans mon sac photo. Et pourtant je ne suis pas convaincu que cela soit le bon choix pour Nikon. Quel est aujourd'hui le prix d'un F6 ? En fait le même prix qu'un D200 (en gros 1800€ aujourd'hui). Quel amateur peut se permettre de mettre autant dans un appareil ? C'est donc la mort du réflex chez les amateurs que signe Nikon. Que restera-t-il au débutant en photographie ? Le compact numérique "jetable" de base ou alors du réflexe numérique à près de 800€ ? Alors qu'un F80 coûte 400€...

D'un autre côté, avec cette évolution les D50 et consort vont peut-être se retrouver à 400€ également... Voir moins cher. Mais sur un marché du numérique où l'occasion est morte en 2 ans (alors que l'on trouve toujours sans problème des Fx et autres cailloux AIS...)...

Ach...

Ne pas toucher....

Je me suis bien marré sur ce truc. C'est vraiment dommage qu'il n'y ait pas les crédits pour la réalisation, ça le mérite franchement (enfin, bon, je suis bon publique pour l'humour potache...)

Je ne produis plus rien

Je ne produis plus rien. Ceci dit, ne plus rien produire supposerait avoir déjà produit... Je dois dire que c'est une de mes plus grandes frustrations. Je ne produis rien. En fait, si. J'ai réalisé pas mal de choses, mais en grosse partie virtuelles. J'ai géré des (pas si) gros projets informatiques qui ont claqués plein des sous sous de ma boîte, mais en pratique, cela n'a généré que du service. Où est l'objet ? Que reste-t-il à la fin ? Que restera-t-il plus tard ?

[D'ailleurs, à ce sujet... Dans l'édito de Chasseur d'Images (Janv/Fevr 2006), le rédac chef dit que la photo numérique n'aura jamais d'appareil de collection. J'ajoute "en état de marche" car c'est l'esprit. C'est bien beau l'informatique, mais c'est vrai : qui saura maintenir ces tas de trucs dans 50 ans alors que 5 ans après ils sont obsolètes et que personnes ne prend la peine de regarder comment c'était fait ? Même impact sur la bagnole : pour voir rouler une quelconque caisse de 50 ans dans 50 ans, il faudra non plus être doué en mécanique mais un bon petit génie en informatique/électronique. Parce qu'avec tous les gadgets embarqués aujourd'hui, bien heureux celuis qui tenterai de maintenir le truc dans son garage, même avec la doc.... ]

De mon côté, j'ai bien quelques malheureuse réalisations à mon actif. Du solide, du concret. Mais c'est si rare, si futile. Avec mon regain d'intérêt pour la photo, je compense un peu ce manque. Mais au fil, je ne sors que de l'image. En volume c'est assez maigre tout de même, surtout vu sur la tranche. Après le virtuel informatique, j'ai la suprème prétention de produire du sentiment. "Ôh c'est bô ce que tu fais". Arf ! Encore faudrait-il que "je fasse" et il est vrai que ces derniers temps, l'appareil prend la poussière. En dehors de la sortie pour le concert de Charlotte Etc, je n'avais rien fait depuis... Un gros mois avant ? Oualalaradine comme dirait l'autre.

Tiens, d'ailleurs, en parlant de Charlotte Etc... Elle prépare une expo photo dans laquelle, peut-être...

Aurais-je tout de même produit un petit quelque chose ?

Charlotte Etc... au Lavoir Moderne Parisien

Hier soir j'ai travaillé l'un des grands défis de la photo : le concert. Du noir partout et des zones sur exposées à gogo, un autofocus en panique, une mesure de lumière qui danse la gigue, des vitesses d'exposition escargotuesques et un capteur CDD qui génère autant de bruit qu'un concert de (hard) rock. Bref, beaucoup de boulot et quelques résultats sympas (je n'ai pas encore achevé l'editing mais ça promet)
Je suis très heureux d'être allé écouter chanter une vieille amie. Charlotte Etc..., de la chanson française, une voix splendide, des textes mélancoliques ou colériques, de l'humour et du rythme, bref du bonheur musical.

Je l'ai connue chantant seule dans les bars avec son accordéon, des reprises de la Tordue, les Têtes Raides ou encore de Brigitte Fontaine. Rapidement elle est accompagnée par une contrebasse, puis une clarinette. Aujourd'hui, Charlotte s'est entourrée d'un guitariste électrique, d'un batteur et d'une guitar sêche/contrebasse.

Fini les reprises, son catalogue musicale est personnel et la belle Charlotte transporte le public dans son intimité, ses révoltes et son bonheur. Consultez son site pour quelques chansons tirées des deux albums et surtout les dates de ses prochains concerts (et qui sait bientôt mes photos ?)

Cheval de Retour

Je ne veux pas finir comme ça...
Bien que pas trop fataliste, je me sens de plus en plus hapé par la vie "signes particuliers : néant". "le gris sale des murs des tunnels que tu remarques pour la première fois", mais ce n'est pas que le gris. Le vent, la pluie, le soleil, les gaz d'échappements, le parfum des fôrets de pins. la vie. Et une petite dose d'adrénaline pour lui donner du goût, un peu plus de goût, c'est tout.

J'ai une petite femme formidable, un gosse adorable et un (ou deux ou zéro ?) en route actuellement. Bien sûr que je ne veux pas mourir sur la route. Ou pire, ne pas y mourir et rester dans le potage. Bien sûr que c'est dangeureux, mais oui, j'aime ça. C'est vrai que je me sens vivre au guidon de ma brêle. Et ce n'est pas que je cherche à me démarquer, quoi que ? Est-ce égoïste ? Sûrement. Mais ça ou ne rien faire, j'ai fait ce choix de ne pas oublier et de continuer à rouler.

Zombie Girl

Cette image n'est pas de moi. Je préfère commencer par cette phrase même si cela ne me dédouane pas de l'avoir piquée sur un site. Mais je ne me souviens aucunement de l'origine, a priori sur un site de jeux vidéos....

Toujours est-il que j'aime beaucoup ce montage. J'aime son côté dérangeant d'avoir utilisé une jeune fille, les traces de félures, la qualité de la réalisation. J'ai toujours eu un certains goût pour le malsain. Seul l'oeil me gène mais j'imagine qui doit pouvoir s'expliquer dans le contexte d'origine (logo du jeu ?) Toujours est-il que j'aimerai en arriver là un jour.